Les aliments alcalins, acidifiants et acides

Les aliments alcalins, acidifiants et acides

- Categories : Au coeur de la vie

Dans le monde complexe de la nutrition, il existe une notion cruciale qui influence notre bien-être général : l'équilibre acido-basique. Notre corps maintient en permanence un niveau d'acidité et d'alcalinité, souvent désigné comme le pH, afin de garantir le bon fonctionnement de nos fonctions corporelles. Cet équilibre est influencé en grande partie par les aliments que nous consommons au quotidien.

Certains aliments sont considérés comme alcalins, tandis que d'autres sont acidifiants. De plus, il existe des aliments naturellement acides. Comprendre ces distinctions et comment ils interagissent avec notre métabolisme est essentiel pour promouvoir une santé optimale. Dans cet article, nous explorerons en détails les différences entre les aliments alcalins, acidifiants et acides, ainsi que leur impact sur notre équilibre acido-basique.

Définitions Clés :

Le pH du corps : Le pH du corps fait référence à l'échelle de mesure de l'acidité ou de l'alcalinité de divers fluides et tissus du corps humain. Cette échelle varie de 0 à 14, où 7 est considéré comme neutre, en dessous de 7 est acide, et au-dessus de 7 est alcalin (basique).

Les aliments alcalinisants : Après oxydation, ils donnent un résidu alcalin, c'est-à-dire, qu'ils comportent une grande proportion d'éléments alcalinisants (sodium, calcium, magnésium, potassium).

Les aliments acidifiants : Après oxydation, ils donnent un résidu acide comprenant une grande proportion d'éléments acidifiants (soufre, iode, phosphore et chlore). Ils n'ont pas forcément un goût acide en bouche, mais ils sont très présents dans notre alimentation occidentale moderne.

Les Bénéfices d'une Alimentation Alcaline :

Une alimentation alcaline peut offrir plusieurs avantages pour la santé tel que :

Équilibre acido-basique : Une alimentation alcaline peut aider à maintenir l'équilibre acido-basique de l'organisme en réduisant l'acidité dans le corps. Cela peut contribuer à prévenir l'acidose métabolique qui est souvent liée à divers problèmes de santé et notre alimentation moderne.

Réduction de l'inflammation : Une alimentation alcaline riche en fruits et légumes peut aider à réduire l'inflammation chronique dans le corps, ce qui est bénéfique pour la santé globale.

Santé osseuse : Certains soutiennent que l'alimentation alcaline peut aider à préserver la densité osseuse en réduisant la perte de calcium des os. Cela peut contribuer à prévenir l'ostéoporose.

Digestion améliorée : Les aliments alcalins sont souvent riches en fibres, ce qui peut favoriser une digestion saine et prévenir la constipation.

Réduction du risque de maladies chroniques : Une alimentation équilibrée et alcaline peut contribuer à réduire le risque de maladies chroniques telles que les maladies cardiaques, le diabète de type 2 et certaines formes de cancer.

Amélioration de l'énergie : Certains individus rapportent une augmentation de l'énergie et une sensation de bien-être général en adoptant une alimentation alcaline.

Liste des Aliments Alcalins, Acidifiants et Acides :

Les aliments alcalins. Dans les aliments alcalins, vous trouverez les légumes en général et certains fruits :

  • Tous les légumes verts (sauf l'oseille, la rhubarbe et la bette)
  • Tous les légumes colorés (carotte, betterave, etc.), sauf la tomate qui constitue un aliment acide
  • Les fruits oléagineux (amande, noisette, noix de Grenoble, noix du Brésil)
  • Les fruits amylacés (banane, châtaigne)
  • Les fruits secs séchés naturellement sans utilisation de soufre tels que les dattes, les raisins secs, les figues sèches...
  • Les graines de courgette , de tournesol, de sésame, de lin ... et les graines germées
  • Les fruits frais (melon, pastèque...)
  • Certains fruits tropicaux comme les avocats et les noix de coco en raison de leur teneur en matières grasses et en minéraux alcalinisants tels que le potassium et le magnésium
  • Les pommes de terre et les patates douce
  • Les algues
  • Les jus de légumes , les fruits et les légumes crus ou cuits à la vapeur sont à consommer quotidiennement sans modération !

 

Les aliments acidifiants :

  • La viande rouge, la volaille, la charcuterie, le poisson , les graisses animales et les sauces de viande, les œufs, tous les produits laitiers en particulier le fromage et ceux riches en petit- lait (yaourt, lait caillé, fromage blanc, kéfir de lait).
  • Les huiles hydrogénées (durcies) ou raffinées (préférer les huiles végétales crues de première pression à froid)
  • Les céréales raffinées ou complètes (blé, avoine, seigle, etc.), le pain, les pâtes, les flocons et aliments à base de céréales , les légumineuses (arachides, soja , haricots blancs , fèves ).
  • Les excitants : le café, le thé en particulier fermenté, le chocolat et l'alcool
  • Les condiments acides : le vinaigre, la moutarde, les cornichons
  • Tous les produits industriels ou produits transformés, dénaturés, raffinés, traités ou allégés : le sucre raffiné, farine blanche, les sirops, les plats industriels, les limonades et les sodas, les pâtisseries, les bonbons, les confitures, les fruits confits, etc.

Notez que cette alimentation moderne très transformée et industrielle est riche en additifs et conservateurs alimentaires, et très pourvoyeuse d'acidité pour l'organisme.

Les aliments acides ou semi-acides :

Vous trouverez notamment des fruits acides comme les agrumes en général, notamment les pamplemousses et les oranges, les fruits rouges (cerises, groseilles, cassis, framboises, etc...), les pruneaux et les pommes, sont concernés également acides les jus de fruits, des légumes acides (tels que la tomate, la rhubarbe, l'oseille, le cresson, le pourpier, l'aubergine), et le miel.
Ces derniers aliments ont une action acidifiante ou alcalinisante variable suivant la personne qui les consomme.

A noter : le citron, selon le métabolisme de la personne, sera un excellent aliment alcalinisant de part sa richesse en minéraux, ou au contraire, acidifiant pour les personnes ayant une faiblesse métabolique face aux acides.

Les conséquences du déséquilibre acido-basique sur la santé :

Dans le cas des aliments naturellement acides qui n'ont pas fait l'objet de transformation industrielle, l'organisme va oxyder les acides citriques, maliques, tartriques, ascorbiques, lactiques et quiniques, sous forme d'oxydes de carbone et d'eau. Puis, dans un second temps, il va pouvoir récupérer les minéraux alcalins de ces aliments (calcium, potassium, sodium, etc), et donc se minéraliser grâce à ces produits.

Mais dans le cas de personnes ayant un régime alimentaire déséquilibré ou souffrant d'une faiblesse métabolique et enzymatique, il peut découler une faible capacité de combustion et d'oxydation des acides. Le corps puise dans les minéraux alcalinisants, comme le magnésium et le calcium des organes vitaux et des os pour neutraliser l'acidité. Lorsque ces réserves deviennent insuffisantes, les acides sont stockés dans l'organisme et contribuent à son acidification, également appelée acidose.

Cette difficulté de l'organisme à neutraliser les acides peut provoquer diverses manifestations : une frilosité, une nervosité excessive, une hyperémotivité ou une tendance dépressive, une fatigue importante associée à un manque d'énergie chronique, une grande pâleur due à la contraction des capillaires (le taux d'hémoglobine étant normal), une déminéralisation du corps (peau sèche, cheveux cassants, ongles dédoublés...), des problèmes cardiaques, une prise de poids, du diabète, des mycoses ou des infections urinaires à répétition, des troubles digestifs, des maux de tête, une faiblesse du système immunitaire voire une immunodéficience, des inflammations chroniques des tendons, un vieillissement prématuré ou encore des douleurs articulaires et musculaires.

Comment Équilibrer Aliments Alcalins et Acides ?

  • Essayez de planifier vos repas en intégrant une variété d'aliments alcalins, acidifiants et neutres. L'objectif est d'obtenir un équilibre entre ces catégories.
  • Favorisez la consommation d'aliments alcalins tels que les légumes verts, les fruits, les légumineuses, les graines et les noix. Essayez d'inclure ces aliments dans la plupart de vos repas.
  • Réduisez la consommation d'aliments acidifiants tels que les viandes rouges, les produits laitiers, les céréales raffinées, les aliments transformés et les boissons gazeuses. Vous n'avez pas besoin de les éliminer complètement, mais limitez leur consommation.
  • Assurez-vous que la majorité de votre assiette est composée d'aliments alcalins, tandis que les aliments acidifiants sont présents en plus petites quantités.
  • Buvez de l'eau régulièrement tout au long de la journée pour maintenir une bonne hydratation et favoriser l'élimination des déchets acides de votre corps.

Il est important de noter que l'équilibre acido-basique est influencé par de nombreux facteurs, notamment l'âge, le sexe, le niveau d'activité physique et les préférences alimentaires individuelles. Vous n'avez pas besoin de suivre un régime strictement alcalin, mais plutôt de viser un équilibre global dans votre alimentation pour favoriser une santé optimale.

Témoignage et Étude de Cas :

Pour illustrer, les produits laitiers sont une source de calcium mais leurs constituants sont acidifiants par excellence.

En se rapportant aux études de l'École de Harvard, dont parle le journaliste Thierry Souccar : paradoxalement c'est dans les pays où l'on consomme le plus de produits laitiers que l'on constate les plus forts taux de fractures, comme en Suède. L'os a besoin de calcium et de vitamine D, mais aussi, et surtout, d'un équilibre acido-basique apporté par une alimentation équilibrée. Il ne s'agit pas ici d'exclure radicalement les produits laitiers, mais d'encourager une consommation modérée.

Autre exemple, la majorité des aliments qui constituent les sandwichs et burgers des fast-foods, mis à part la feuille de salade, sont des aliments acidifiants qui ne respectent pas la notion d'équilibre acide - base si importante pour l'organisme. En effet, pour favoriser l'équilibre minéral de l'organisme et l'ossification du jeune enfant, et des adultes, il ne suffit pas de favoriser seulement la consommation d'aliments pourvoyeurs de calcium.

Cependant le schéma alimentaire des fast-foods peut être largement transposé en dehors de cette restauration rapide. Que cela soit à domicile, entre amis ou autres types de restauration, une alimentation quotidienne ou une consommation excessive de produits transformés, sodas et autres sucres, peuvent entraîner une acidification de l'organisme à terme et les troubles détaillés plus en amont. De plus, cette alimentation riche en produits transformés manque cruellement de nutriments essentiels pour la bonne santé de l'organisme.

Chez les adolescents qui consomment régulièrement des boissons acides, certaines études montrent une multiplication par trois à cinq des fractures. À propos des sodas que l'on peut trouver dans les menus fast-foods, et selon une étude américaine relative parue dans la revue « Que choisir santé », il a été établi que les femmes consommant plus d'une canette de soda par jour présentent une moindre solidité des os. L'auteur Katherine L. Tucker, chercheuse à l'Université Tufts de Boston, explique que le rôle des sodas avait déjà été suspecté auparavant. En effet, on avait constaté que les adolescents qui buvaient beaucoup de colas présentaient un risque de fracture. Mais cette fragilité était expliquée par le fait que la consommation de ces sodas avait lieu au détriment d'autres boissons riches en calcium qui démontraient la solidité des os. Cette interprétation n'est plus valide : même à apports en calcium égaux, une consommation élevée de colas a bien été associée à une moindre solidité des os. Les chercheurs soupçonnent ici que l'acide phosphorique présent dans les colas favorise la déminéralisation osseuse. Des études sont en cours pour étayer ce phénomène.

Enfin, des expériences in vitro indiquent que l'acidose métabolique provoque une libération de calcium par les os qui, à l'origine, est simplement due à une dissolution physico-chimique du minéral. Sur un terrain plus fragilisé et chronique, l'acidose métabolique altère le fonctionnement des cellules osseuses : elle provoque une augmentation de la décroissance de la densité osseuse : la résorption osseuse ostéoclastique et une diminution de la formation osseuse ostéoclastique.

Les boissons industrielles acides contribuent dans bien des cas à la déminéralisation de l'organisme. Chez les enfants cela favorise une fragilisation des os. A long terme, cela participera au processus menant vers l'ostéoporose.

Conclusion :

En faisant preuve d'observation et de vigilance sur nos habitudes alimentaires, aussi bien nourriture solide et liquide, nous pouvons consciemment favoriser l'équilibre acido-basique de notre organisme, ce qui nous évite de nombreux troubles de santé plus ou moins sérieux, et à plus au moins long terme. Il est très important d'équilibrer son alimentation quotidienne avec une consommation d'aliments frais et variés, les moins transformés possibles.

L'apport d'aliments alcalinisants et acidifiants doit également être équilibré. En effet, les aliments acidifiants sont des produits à consommer également quotidiennement pour les nutriments qu'ils apportent et qui sont indispensables au bon fonctionnement de notre corps humain. Il est essentiel de manger de tout, sans excès : le régime acido-basique recommandé journellement est un apport de 60% d'aliments alcalinisants pour 40% d'aliments acidifiants.

Articles Similaires

Partager ce contenu