Laissez nous un message, nous vous répondrons rapidement !


Désolé, nous ne sommes pas en ligne pour le moment !

Laissez nous un message, nous vous répondrons rapidement !
L'alimentation de l'enfant par Fanny Naturo

L'alimentation de l'enfant par Fanny Naturo

- Categories : Les experts

L'ALIMENTATION DE L'ENFANT

L'alimentation est une des bases fondamentales de la santé et l'alimentation des enfants peut parfois représenter un réel défi pour les parents : qu'est ce qui est vraiment ''bon'' pour la santé de mon enfant ? Comment lui faire manger des fruits et légumes ? De nombreuses questions se posent à nous en terme d'alimentation de l'enfant.

UNE ALIMENTATION NATURELLE

- Il n'existe pas une forme unique et universelle de s'alimenter. Il est important de garder à l'esprit que chaque individu a des besoins différents en fonction de son âge, de son tempérament, de sa constitution, de ses tolérances, de son activité physique et mentale, de ses antécédents, de son hérédité etc...

- Une bonne alimentation pourrait être définie par un régime varié et bien équilibré, composé d’aliments servis dans un état aussi proche que possible de leur état naturel.

- Il est important d'offrir des aliments naturels et plein de vitalité aux enfants pour répondre à leurs besoins :

  • des fruits frais : à la croque entiers, en morceaux, en salade de fruits, en purée de fruits / smoothie : banane, pomme, poire, kaki, grenade, kiwi, fraise, myrtille, framboise, groseille, cassis, mûre, pêche, abricot, cerise, melon, pastèque, mangue, papaye, fruit de la passion, noix de coco, nèfle, orange, pamplemousse, citron...

  • des fruits séchés : à grignoter tels quels ou trempés une nuit pour les réhydrater, ou à intégrer dans les recettes : datte, abricot, raisin, pomme, poire, banane, mangue, ananas, pêche, fraise, kiwi, papaye, coco...

  • des graines et oléagineux crus, entiers, trempés, ou sous forme de purée : amande, noisette, noix, tournesol, cajou, pistache, sésame, noix du Brésil, pécan, macadamia...,

  • des légumes frais : sous forme de jus, en bâtonnets, en salade ou légèrement cuit à la vapeur, encore croquants (concombre, courgette, fenouil, radis, carotte, betterave, poivron, tomate, céleri, blette, épinard, tétragone, choux, kale, brocoli, choux fleur, panais, poireau, oignon, ail, jeunes pousses, laitue, salade, roquette, cresson...) mais aussi des herbes (basilic, origan, menthe, estragon, coriandre, persil...)

  • des graines germées, des algues, du pollen frais

Les aliments vivants apporteront de la vitalité à l'organisme. Ils sont riches en nutriments et couvrent les besoins importants de nos enfants en vitamines, minéraux, oligo-éléments.

Ces nutriments sont importants pour la croissance, le développement de l'organisme des enfants et lui donneront l'énergie pour courir, apprendre de ses expériences et découvrir le monde.

LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE

La découverte des saveurs ne commence pas lors de la diversification alimentaire de l'enfant, mais elle commence bien avant.

En effet, les papilles gustatives en charge du goût, se développent durant la grossesse, ce qui signifie que le bébé développe son palais lors de la vie intra-utérine, à travers l'alimentation de sa maman !

Ensuite, on sait que le lait maternel change de goût en fonction de l'alimentation de la maman.

L'enfant sera donc en contact à de nombreuses saveurs avant sa première « bouchée ».

Les dogmes, croyances et conseils sur les premiers aliments à donner à nos enfants sont extrêmement nombreux. Selon la culture, la religion, la région du monde où l'on se trouve, les habitudes alimentaires varient et la diversification alimentaire de l'enfant aussi.

Les conseils et recommandations officielles évoluent et changent très souvent. Ainsi pour votre premier enfant, on vous recommandera de commencer par tel aliment, puis pour votre second ou votre troisième, les conseils auront changé !

Faites vous confiance, faites preuve de bon sens et observer votre enfant !

L'alimentation de l'enfant, envisagée de manière naturelle et saine comme la Nature l'a prévue, permettra à l'enfant de préserver son capital santé pour le présent et pour le futur.

Il y a deux aspects distincts à évoquer : quels aliments offrir et sous quelles formes ?

Carlos Gonzales, pédiatre espagnol a écrit plusieurs livres au sujet de la diversification et il souligne l'importance du stress parental qui se manifeste autour de la diversification alimentaire notamment lié à la peur du manque.

Il aborde également les choix des aliments : on choisit les aliments disponibles localement et de saison ! Ainsi un bébé qui vit sous les tropiques ne consommera pas les mêmes aliments qu'un bébé sous climat tempéré !

Laissons donc les listes stressantes de coté et privilégions les aliments sains, naturels et frais, la simplicité et la spontanéité, tout en faisant attention bien sûr, à intégrer les aliments petit à petit et à éviter les allergènes majeurs000.

Privilégions des fruits et des légumes de saison, si possible cru ou légèrement cuits à la vapeur.

ET LES EMOTIONS...

Il est essentiel de penser à l'aspect émotionnel lié à l'alimentation.

Quel est le vécu des parents, les compensations, l'usage des sucreries... ?

Comment, nouveaux parents nous voulons accompagner nos enfants aujourd'hui ?

Une réflexion sur ces aspects permettra d'accompagner au mieux la nouvelle génération.

ZOOM SUR LA DIVERSIFICATION MENEE PAR L'ENFANT

La Diversification Menée par l'Enfant « DME », permet à l'enfant de découvrir des aliments sains par lui même en observant ses demandes, sa curiosité, ses réactions.

Il s'agit de proposer des aliments, le plus proche de leur état naturel, et de laisser l'enfant goûter et choisir par lui même les aliments qu'il portera lui même à sa bouche.

On lui offre le choix de plusieurs types d'aliments et on le laisse sélectionner, goûter et manger selon ses besoins.

Fini les purées et les compotes toutes lisses, données à la cuillère aux en,-fants, on les remplace par la découverte des aliments, des textures et bien sûr des saveurs !

On ne nourrit pas l'enfant à la cuillère mais progressivement on l'accompagne vers l'autonomie. Il apprend de ses expériences et découvre la nourriture par ses sens.

C'est incroyable d'observer les choix de nos enfants, si jeunes, qui sont encore connectés à leur instinct à condition de ne pas offrir d'aliment transformé, car ceux-ci viennent alors perturber cet instinct naturel de l'enfant à choisir ses aliments pour combler ses besoins physiologiques.,

Pas de dogme, la DME peut être pratiquée de façon partielle selon la disponibilités des parents et des accompagnants.

Plus de purée à préparer spécialement pour le bébé qui les boudera rapidement préférant le contenu des assiettes des grands !

La DME permet à l'enfant de se sentir écouté et respecté dans l'avancement de son autonomie.

L'idée étant de manger sainement pour laisser l'organisme de cet enfant le plus près de sa nature, garder une bonne force vitale tout en prenant du plaisir à goûter et à découvrir les aliments, les textures, les saveurs, les odeurs....

La diversification alimentaire est la période ou le bébé qui grandit intègre les repas familiaux.

C'est souvent l'opportunité pour de nombreuses familles de se poser des questions sur l'alimentation de toute la famille et c'est l'occasion de faire quelques changements et ajustements, souvent pour le bien de tous les membres de la famille !

En effet, on souhaite offrir les meilleurs aliments à son bébé, afin qu'il découvre les saveurs naturelles des aliments, afin qu'il bénéficie d'une alimentation saine et qu'il prenne de « bonnes habitudes alimentaires ».

Bref, santé, plaisir des sens et du partage devraient idéalement constituer les bases de la diversification alimentaire des enfants.

PROPOSER DES JUS DE LEGUMES

N'hésitez pas à faire découvrir les jus de légumes aux tous petits ! Ils sont curieux et ils adorent goûter ces jus colorés, plein de vitalité.

Commencez par des jus doux : carotte, pomme, céleri par exemple.

Si votre jus est un peu concentré, ajoutez-y éventuellement un peu d'eau.

ZOOM SUR L'ALIMENTATION DES ADOS

La période de la puberté est une période charnière très importante.

L'adolescence représente la période de transition entre la vie d'enfant, où papa et maman sont responsables de m'offrir un cadre sécurisant et la vie adulte, où je suis responsable de moi même.

Au niveau alimentaire, comme sur les autres plans, les ados auront donc envie d'indépendance et d'autonomie. Ils veulent choisir ce qu'ils mangent, quand ils mangent et avec qui ils mangent !

Ce qui est tout à fait normal car ils souhaitent se libérer de l'organisation parentale pour expérimenter leur propre façon de faire.

Cette période est souvent la porte ouverte aux aliments transformés : fast-food, sodas, bonbons, viennoiseries et autres aliments industriels qui saturent les papilles gustatives...

Il est important d'apporter de l'information aux ados pour qu'ils comprennent par eux-mêmes l'importance de leur alimentation.

Tenter de ne pas être moralisateur et de ne pas imposer vos propres choix au risque de voir l'effet inverse, mais donner accès à des informations utiles qui leur permettront de faire leurs propres expériences et donner l'exemple. Si vous avez des fruits et légumes frais à table à chaque repas et que vous en consommé, ils auront plus de faciliter à les intégrer à leurs assiettes ! Et bien sûr, plus on a commencé tôt, plus ses habitudes s'ancreront.

Je reçois souvent des ados en consultations pour accompagner des problèmes de peau, de poids, d'image, de fatigue, de régulation hormonale...

Et ils sont souvent plus réceptifs qu'on ne l'imagine aux conseils alimentaires, à partir du moment, où ils s'approprient la décision et la démarche pour et par eux mêmes.

De manière générale, il sera utile à cette période :

  • De réduire, diminuer, éviter tous les aliments riches en graisses saturées, industriels et raffinés : chips, sodas, céréales bourrées de sucre et d'additifs, fast-food, plats préparés, boites de conserves, bonbons, gâteaux, viennoiseries

  • D'ajouter de la vitalité dans l'assiette : fruits et légumes en abondance (frais, séchés, à la croque, en purée de fruits / smoothie...).

  • Pensez aux jus de légumes et aux graines germées qui sont de véritables concentrés d'énergie pour répondre aux besoins de vos ados.

  • Donner accès aux ustensiles de cuisine pour que les ados se préparent leurs repas et leurs collations ; faites les participer en cuisine : on peut commencer par la réalisation des graines germées ou des smoothies !

    Offrez-leur des livres et des cours pour qu'ils s'approprient de nouvelles recettes saines et gourmandes.

Mais aussi ...

  • Limiter les ondes électromagnétiques des téléphones portables, ordinateurs, wifi... Ils peuvent perturber le sommeil, le système nerveux de l'organisme.

  • Développer le bien être, la connexion à son corps, la confiance en soi, l'acceptation de son corps en transformation... La compréhension et l'information sont utiles et peuvent vraiment aider les ados à mieux vivre cette période de transformation.

En résumé, commencez à intégrer une alimentation saine et pleine de vitalité le plus tôt possible afin de développer le palais de nos gastronomes en culotte courte et de préparer le terrain de demain en donnant à nos enfants, nos ados et jeunes adultes les clefs d'une alimentation santé.

Faites leur plaisir, soyez créatifs et faites les participer dès le plus jeune âge.

Trouver des ustensiles ludiques, des recettes originales, des présentations jolies pour leur donner envie de participer à la préparation des repas et envie de manger des aliments plein de vitalité.

Je vous accompagne, vous et vos enfants, au travers de consultations individuelles et de stages.

Fanny RUSSAOUEN MARTINS

Naturopathe, Hygiéniste, spécialisée dans la santé des femmes et des enfants

Pré-conception, Grossesse, Allaitement, Enfants, Ados, Puberté, Cycles féminins, Ménopause

Stages de jeûne au Portugal

Consultations à distance

www.fannynaturo.com

Contact : fannynaturo@mailo.com 06.64.23.11.38

Partager ce contenu