Pistes naturo pour restaurer l’intégrité de notre muqueuse intestinale

Pistes naturo pour restaurer l’intégrité de notre muqueuse intestinale

- Categories : Les experts

Une muqueuse intestinale « poreuse » ou altéré va être à l’origine de nombreuses intolérance et allergies alimentaires mais aussi de nombreuses pathologies d’élimination, d’encrassage voir auto-immunes.

Comment faire pour favoriser l’intégrité de notre muqueuse intestinale ?

Sur le plan alimentaire il sera nécessaire d’observer une alimentation de qualité, équilibrée et adaptée à chaque personne. Une digestion sans troubles sera aussi très importante à observer.

Ensuite on pourra favoriser certains aliments ou compléments alimentaires.

Restauration de la muqueuse intestinale et optimisation du fonctionnement de l’intestin grêle. Conseils généraux.

- Le bêta-carotène ou vitamine A (chou, carotte, laitue, ananas, cerise etc.).

- La quercétine (antioxydant, bioflavonoïde : oignon jaune et rouge, échalote, courgette, brocoli). La quercétine, ce flavonoïde antioxydant, intervient dans la régulation intestinale. Elle réduit notamment la perméabilité de certains capillaires et diminue les risques d’allergie alimentaire. Elle est d’autant plus efficace qu’elle est en présence de bromélaïne et de vitamine C.

- Le D.H.A (acide gras : l’huile de noix ou de colza) Le D.H.A et les phospholipides sont des constituants des membranes des cellules. Ils sont aussi indispensables au renouvellement de l’épithélium intestinal (les entérocytes ne vivent en moyenne que six jours), que la L-glutamine et le zinc. De plus, le D.H.A donne aux membranes leur souplesse et favorise le transport actif des nutriments qui empruntent cette voie pour gagner la voie sanguine depuis la lumière intestinale.

Le D.H.A et l’E.P.A (acide gras) améliorent l’efficacité des probiotiques en favorisant leur adhésion à la muqueuse. Comme le D.H.A se convertit facilement en E.P.A (l’inverse est moins évident), la complémentation de l’alimentation par du D.H.A-phospholipide est recommandée.

- Les alkyglycérols sont d’autres composants des membranes des cellules. Comme le D.H.A, ils favorisent le renouvellement cellulaire, et de plus améliorent la capacité sélective de la muqueuse digestive et facilitent la multiplication des souches bactériennes saprophytes. Ils abondent dans l’huile de certaines espèces animales, requin de Groenland et chimère en particulier.

- L’acide aminé glutamine (que l’on trouve dans le persil, poisson, épinard, fève etc.) mais aussi dans des compléments alimentaires. Préférer la glutamine apporté par l’alimentation à la glutamine apporté en unitaire par des compléments alimentaires. La glutamine peut se transformer en glutamate qui en excès peut s’avérer neurotoxique

Claude Lagarde, docteur en pharmacie et biologiste, précise à propos de la L-glutamine :

- « (...) La glutamine représente la principale source énergétique des cellules de l’intestin grêle (entérocytes) indispensable au maintien de la trophicité  de son épithélium. Elle contribue également à la prévention de l’atrophie villositaire et de ses complications potentielles d’hyperperméabilité ou de translocation bactérienne. »

- Les polyphénols ou pigments des fruits et légumes contribuent à diminuer l’inflammation de la muqueuse intestinale.                                                                                                                                                               

- La vitamine U (du chou cru) est protectrice de la muqueuse.

- Le zinc est indispensable à de très nombreuses réactions biologiques impliquées dans la régénération des tissus et des défenses immunitaires. Mêmes indications que la vitamine A ou bêta-carotène. On peut soit avoir recours à des oligo-éléments ou minéraux sous forme unitaire mais d’origine végétale : oligotphytum  de chez Holistica, ou encore dans l’alimentation courante : zinc ; (huître, pain complet, jaune d’œuf, noix, ail, betterave, etc.).

- Le magnésium (cacao, amande, noix, oignon, riz complet, lentille, blette, abricot sec, mélasse etc.) et les vitamines B (noisette, œuf, betterave, avocat, colin, persil, châtaigne, sardine, chou, haricot vert, banane, champignon, haricot blanc, huître, pomme, coquillage, fromage, amande d’abricot, etc.) Ils sont tous deux indispensables au bon fonctionnement du cycle de Krebs et donc à l’utilisation optimale des macronutriments (glucides, lipides, protéines) pour la production d’énergie nécessaire à la restauration de l’état général.

- Un complexe antioxydant comprenant : vitamine A ou bêta-carotène, vitamines C, E, caroténoïdes (Lycopène en premier), sélénium, zinc etc. On peut donc avoir soit recours à l’alimentation pour se procurer tous ces nutriments, soit encore utiliser un complément alimentaire naturellement riche en tous ces nutriments comme la spécialité de Biovie très intéressant pour un rapport qualité/prix.

Lorsque les troubles digestifs ont pour origine le stress, on constate souvent une dystonie neurovégétative. Dans ce cas, en plus de l’apport d’une grande palette de nutriments, on peut renforcer de manière spécifique l’apport des oligo-éléments en oligophytum de chez Holistica.

° Manganèse-cobalt

° Manganèse-Cobalt + Soufre pour les problèmes de ballonnements, spasmes.

° Zinc-Nickel-Cobalt pour les personnes boulimiques en relation avec le pancréas

° Manganèse-Cobalt et Manganèse-Cuivre en alternance pour les problèmes liés au duodénum (première partie de l’intestin grêle)

° Zinc-Nicke-Cobalt pour les colites situés à droite du côlon et Manganèse-Cuivre pour les colites situées à gauche du côlon

Rappel : Les spécialistes en immunologie s'intéressent depuis quelques années déjà, aux rôles déterminants que jouent les sucres complexes, aussi appelés « polysaccharides », dans les défenses du système immunitaire. On peut en trouver dans certains champignons comme le shiitake ou le maïtaké, les algues marines brunes. Mais aussi dans les céréales complètes, les pommes de terre, etc.

Complément alimentaire : Fructo-oligosaccharides du shiitake.

L’argile verte surfine. Pour les personnes qui ne souffrent pas de constipation, on peut tout à fait préparer un verre d’argile verte . Mettre dans un verre d’eau une cuillère à café d’argile verte surfine et boire le tout le matin à jeun avant tout. Une demi-heure avant le petit-déjeuner. Très bon cicatrisant de la muqueuse intestinale. Ne pas oublier de bien boire de l’eau filtrée ou de source, pendant la journée pour éviter d’être constipé (en magasin de diététique en poudre surfine).

- La Boswellia serrata exerce une action anti-inflammatoire profonde. Elle inhibe notamment l’activité de 5-lipoxygèase, une enzyme qui est à l’origine de la synthèse des leucotriènes (molécules favorisant l’inflammation et produites en surabondance au cours des affections rhumatismales et allergiques).

- Le Curcuma. À la lumière des dernières recherches scientifiques, l’extrait de rhizome de curcuma, hautement concentré en curcumine, est aujourd’hui considéré comme le soutien phyto-nutritionnel majeur dans la protection cellulaire. Le curcuma est depuis longtemps l’atout principal (entre autres) auxquels sont imputés les très bons indices de santé qu’affiche la population indienne. Indices supérieurs à ceux d’autres pays, notamment en matière de bon fonctionnement cellulaire.

Les recherches ont démontré le rôle hautement protecteur de la curcumine, non seulement dans la protection cellulaire générale, mais aussi dans les gênes articulaires et l’inconfort physique divers, principalement parce qu’elle aide à maintenir un bon équilibre des enzymes cycoocygenase 2 et lipoocygénase ainsi que des prostaglandine 2 (ces dernières ayant une action pro-inflammatoire). En effet, le principe actif de cette épice (la curcumine) a un effet anti-inflammatoire important voire exceptionnel selon certains spécialistes. La curcumine contribue à freiner les mécanismes destructeurs de l’inflammation excessive ainsi que ses symptômes comme la douleur, la raideur, etc.

Le curcuma exerce une action remarquable dans la neutralisation des effets des métaux lourds et toxiques divers. Ceci apparaît très intéressant lorsque l’on sait que les métaux lourds par leur action de blocage de certaines enzymes digestives, contribuent aux allergies et « intolérances » alimentaires.

Dans la spécialité « Dolupérine » de chez Holistica, la curcumine du curcuma est associée au poivre noir (pipérine) et au gingembre (gingérol). Cela crée une synergie qui permet d’améliorer le bien-être physique en cas de sensibilités corporelles variées : verrouillage, raideur, douleurs, etc. Quelques milligrammes de pipérine (principe actif du poivre vert) absorbés simultanément à la curcumine améliorent d’environ 2000 %, c’est-à-dire 20 fois l’assimilation de la curcumine, permettant ainsi à l’organisme de bénéficier de ses exceptionnels effets protecteurs.

On peut aussi consommer l’équivalent d’une cuillère à soupe de curcuma par jour, que l’on mélange à un peu de poivre dans les aliments ou en préparation d’une sauce à mélanger aux aliments.

- Cannelle en poudre ou en huile essentielle. La cannelle possède une action antiseptique et antioxydante. Les gélules doivent se prendre sur un estomac vide : au moins 30 minutes avant ou 2 heures après les repas.

Les plantes immuno-modulantes ou adaptogènes : Lapacho. Le Kudzu est particulièrement indiqué pour les gens nerveux ou stressés. Ces plantes ont une action rééquilibrante. Cependant on a peu d’éléments scientifiques démontrant leur action bénéfique dans les maladies auto-immunes.

- Le Ginkgo Biloba exerce une action protectrice vis-à-vis des risques ischémiques et oxydatifs auxquels la muqueuse digestive est exposée. Sous forme d’E.P.S (extrait de plante standardisé) sous forme liquide que l’on peut trouver en pharmacie, (Laboratoire Phytoprevent) ou en gélules)

- Le pleurote (champignon) inhibe les 3 hydroxy-méthylglutarul-CoA réductases qui sont impliquées dans la genèse de l’inflammation et de la perméabilité digestive.

- Le phillinus linteus (champignon) stimule le système immunitaire intestinal (notamment au cours des affections auto-immunes ou anti-corps dépendantes), il normalise la fonction digestive, s’oppose aux phénomènes allergiques et préviendrait ou contribuerait à prévenir même certains cancers régulièrement induits par des toxiques chimiques. Il va sans dire que de tels produits doivent être proposés en parallèle avec une nutrition et des comportements sains, sans quoi ils n’auront pas d’effets.

- Le coriolus (champignon) a aussi un fort pouvoir immunostimulant.

Associé à une alimentation de qualité, l’usage de complément alimentaire spécifique peut favoriser le maintien de l’intégrité de notre muqueuse intestinale qui est incontournable à une authentique santé.

Les informations liées à la santé sur cet article sont fournies exclusivement à titre d’information afin de promouvoir la santé. Elles ne peuvent se substituer à une consultation médicale ou naturopathique. Elles ne constituent nullement un conseil médical et ne sont pas destinées à se substituer aux soins médicaux appropriés prodigués par un médecin ou autre professionnel de santé.

Partager ce contenu