Laissez nous un message, nous vous répondrons rapidement !


Désolé, nous ne sommes pas en ligne pour le moment !

Laissez nous un message, nous vous répondrons rapidement !
La transition alimentaire par Fanny Naturo

La transition alimentaire par Fanny Naturo

- Categories : Les experts

Une transition, c'est une étape intermédiaire entre deux étapes majeures.
Cela signifie ici, que l'on souhaite passer d'un mode alimentaire (plutôt conventionnel) à un autre mode alimentaire (généralement plus sain).

Si on est en pleine santé, on peut simplement vouloir se rapprocher d'une alimentation la plus naturelle possible en respectant son organisme physique et ses émotions.
Je pense qu'on est donc toujours en transition pour la plupart d'entre nous, pour l'alimentation comme pour le reste !
L'adaptation, c'est la vie.

Quand on souhaite tendre vers l'alimentation vivante, on peut le faire de façon plus ou moins rapide selon son tempérament, ses besoins, ses envies et sa santé.

Je reçois des consultant(e)s qui souhaitent être accompagné(e)s dans leur transition alimentaire et c'est un plaisir de chercher ensemble les solutions adéquates pour chacun(e).

Loin de moi l'idée du dogme et d'une forme unique d'alimentation qui convienne à tous.
La seule alimentation à suivre est celle qui nous convient de façon individuelle, ici et maintenant.

Mais aujourd'hui nos sens sont si perturbés par des années d'alimentation transformée, d'additifs alimentaires et d'aliments industriels qu'il est difficile de revenir à une alimentation naturelle et de distinguer l'instinct naturel des envies alimentaires. C'est parfois un véritable défi qui demande de la volonté, d'apprendre et mettre en place de nouveaux réflexes, de nouvelles routines.

Comment distinguer les effets "normaux" qui nous invitent à poursuivre, des effets qui nous inviteraient à ralentir ?

LA TRANSITION PARFOIS NÉCESSAIRE
Bien sûr si l'on part d'une alimentation "conventionnelle" : pizzas, pâtes, fromage, viandes et sucre, il pourra être utile d'avoir des étapes pour aider le corps à s'adapter en douceur à la vitalité des aliments crus.

Si on a une digestion perturbée, des douleurs régulières, l'intestin irritable, et pour toutes les personnes qui ne "supportent plus" le cru, il sera favorable de faire des changements adaptés en douceur et par étapes pour accompagner l'organisme sans trop le brusquer et surtout lui apporter de la vitalité.

Et bien sûr, si c'est "trop difficile" de manger cru, intégrons le par paliers, en adaptant les priorités selon le terrain, le tempérament et les besoins de chacun(e).

De manière générale, il y a des aliments à éviter et d'autres à privilégier, même si ensuite on ira plus loin en personnalisant et en individualisant ces conseils.

A ÉVITER
- On évitera de consommer les aliments transformés tels que les plats préparés et les aliments industriels (bonbons, gâteaux apéritifs...)
- On évitera également les fritures, les cuissons au barbecue, les chips, la charcuterie,
- On diminue puis on supprime les sodas et les boissons énergisantes.
- l'idée étant de réduire progressivement tout ce qui modifie et transforme les aliments : processus industriels, cuissons fortes, additifs, conservateurs, exhausteurs de goût, conservations industrielles...

LES BASES DE LA TRANSITION
- Pour commencer, il est important de boire suffisamment et si possible une eau de qualité,
- On pourra consommer des infusions et des tisanes adaptées pour accompagner l'organisme, en phase de detox, en phase de re-minéralisation...
- Privilégier, quand c'est possible les produits issus de l'agriculture biologique ou raisonnée,
- Consommer des fruits en dehors des repas : des fruits frais, des fruits séchés (figue, pomme, poire, abricot, raisin, mangue, ananas, papaye, datte...), des graines et oléagineux (amande, noisette, pecan, noix du Brésil, tournesol, graines de courge...).
- Consommer des légumes crus en entrée : une belle assiette de crudités à chaque repas.
On peut faire des salades composées en mélangeant plusieurs légumes ou bien faire plusieurs bols de légumes séparés pour avoir différentes saveurs.
Salade, roquette, pourpier, mâche, herbes sauvages telles que la mauve, le pissenlit, les orties, le plantain. Les légumes racines et autres carotte, betterave, mais aussi les choux.

Si vous avez des enfants, testez plutôt les légumes séparés en morceaux et bâtonnets et non assaisonnés. En effet, ils aiment identifier les saveurs des aliments et choisir ce qu'ils préfèrent.

- Si vous possédez un extracteur à jus, pensez aux jus de légumes.
- Ensuite, si besoin, vous pouvez ajouter des légumes légèrement cuits à la vapeur.
- Si vous souhaitez continuer de consommer des céréales, privilégier les céréales complètes sans gluten : sarrasin, quinoa, riz complet et diminuer progressivement les quantités et la régularité.

L'ALIMENTATION EMOTION
Il existe un lien important entre l'alimentation et les émotions.
Observer ses réactions, les envies alimentaires en fonction de l'état émotionnel peut être intéressant et peut permettre de mieux se connaître.
Les envies et "craquages" alimentaires nous donnent des informations sur nos toxines physiques et sur nos besoins émotionnels.

 

Les périodes de transition alimentaire peuvent être l'occasion d'observer ces liens car ils seront plus visibles que d'habitude.

La crusine ou la gastronomie crue peut être un outil précieux pour combler nos divers besoins et apporter un côté gourmet à l'alimentation vivante.
Riche en saveurs, en textures, en goûts et originale, la crusine vient combler nos papilles gustatives tout en préservant les précieux nutriments des aliments.
Je constate souvent qu'on a besoin de quelques recettes de transition au départ (une crème au chocolat crue qui permet de calmer une forte envie de sucre par exp ou une salade exotique avec un assaisonnement marqué) mais progressivement, la simplicité s'invite généralement à nos tables.

L'écoute de ses émotions reste cependant un élément majeur pour trouver l'équilibre alimentaire et l’harmonie à long terme.

ZOOM SUR LES FEMMES
Les femmes peuvent bénéficier pleinement de ces changements alimentaires.
Cette écoute des envies alimentaires en fonction des émotions mais également en fonction de la période du cycle est très utile et nous fournit de nombreuses informations.

En effet, on pourra par exemple adapter les apports alimentaires en période prémenstruelle et durant les règles pour atténuer les désagréments qui peuvent survenir chez de nombreuses femmes à ces moments, et ce dès la puberté.

Une transition adaptée sera favorable pour les femmes en pré et post ménopause pour un meilleur équilibre et pour améliorer le métabolisme.

Chaque femme et chaque homme est unique, c'est pourquoi il est utile d'adapter les aliments que nous consommons à chaque période de vie.

Et si vous avez un projet bébé, il est vivement recommandé d'intégrer des aliments pleins de vitalité et de faire une detox pour les futurs parents.

ET LES ENFANTS ?
Pour les enfants, c'est pareil.
La consommation de fruits et légumes dans un état le plus proche de leur état naturel, leur sera favorable.

Pour les bébés, écoutez-les, observez-les et tentez la diversification menée par l'enfant - DME en proposant plusieurs fruits et légumes à chaque repas.
L'enfant découvrira à son rythme les différentes textures et saveurs et il choisira naturellement les aliments qui lui conviennent, à condition qu'il n'y ait pas d'aliments transformés qui viendraient interférer avec cet instinct naturel.

Pour les enfants plus grands, qui ont déjà des habitudes alimentaires ancrées, ajouter simplement le plus de fruits et de légumes possibles.
Trouvez quelques recettes qu'ils apprécient et allez-y progressivement.

Montrer l'exemple mais n'imposez pas vos choix avec force car cela risquerait d'être encore plus compliqué.
Et rappelez-vous toujours que le changement commence par soi même...

Pour résumer,
- faites vous plaisir avec de beaux fruits et légumes frais, un verre de jus rouge, orange ou vert,
- faites une belle assiette, une jolie table colorée et joyeuse, pleine de vitalité,
- soyez à l'écoute de votre corps et de vos sensations. Observez votre vitalité, votre énergie, vos envies, votre moral, votre satiété, votre peau...
- le printemps et l'été sont les saisons les plus faciles pour commencer à intégrer plus de cru, alors jetez-vous à l'eau !
- et faites vous accompagner pour adapter votre transition alimentaire, écouter et comprendre les signes de votre corps, et tenter de trouver un juste équilibre ici et maintenant.



Je vous accompagne au travers de consultations individuelles et de stages pour trouver votre propre équilibre.

 

Fanny RUSSAOUEN MARTINS

Naturopathe, Hygiéniste, spécialisée dans la santé des femmes et des enfants 

Pré-conception, Grossesse, Allaitement, Enfants, Ados, Puberté, Cycles féminins, Ménopause

Stages de jeûne et de Vitalité au Portugal

Consultations à distance

 

www.fannynaturo.com


Contact :    fannynaturo@mailo.com   06.64.23.11.38

Partager ce contenu