Quels sont les bienfaits des aliments crus et des crudités ? par Eric Darche

Quels sont les bienfaits des aliments crus et des crudités ? par Eric Darche

- Categories : Au coeur de la vie

Pourquoi faut il consommer des crudités

Les crudités sont des aliments crus que l’on choisira de préférence d’origine biologique et le plus frais possible. Les crudités apportent les nutriments vivants et facilement biodisponibles nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme : enzymes, vitamines, bioflavonoïdes, polyphénols, polysaccharides, anthocyanes, caroténoïdes et bien d’autres phytonutriments. Leur consommation régulière est indispensable pour les processus biochimiques.

Quels sont les crudités légumes ?

Les crudités légumes comprennent, entres autres : les salades, les carottes, les betteraves, les céleris, les navets, les choux, les concombres, les persils, les radis, les graines germées (ou les jeunes pousses et graines germées de tournesol, lentille, blé, orge, alfalfa, haricot mungo, trèfle, fenouil, chanvre, poireau etc.), les algues de mer, les oléagineux (tels que les amandes, les noix d’amazonie, les noix de cajou, les noix de grenoble, les graines de tournesol).

Quels sont les rôles des aliments crus ?

En tant qu’aliments vivants, les crudités apportent de nombreuses vitamines (groupes A, B, C, E, etc.), des oligo-éléments, des minéraux et de aussi des substances biologiques (telles que les enzymes, bioflavonoïdes, polyphénols, polysaccharides, anthocyanes, caroténoïdes) ayant pour rôles de stimuler le système immunitaire, de protéger et de freiner le processus d’oxydation cellulaire, de contrôler et de ralentir les mécanismes inflammatoires, de renforcer les parois des veines, des artères et des capillaires. Elles contribuent également à neutraliser les métaux lourds qui affectent l’organisme.

Quel sont les bienfaits des crudités ?


Voici tous les domaines dans lesquels les crudités interviennent

Rééquilibrage du pH de l’organisme (équilibre entre les acides et les bases), car presque tous les légumes frais (sauf l’oseille, la rhubarbe, la bette ou la poire) sont alcalinisants.
Augmentation du volume du bol alimentaire et du bol fécal, ce qui facilite le transit et évite la constipation.
• Stimulation de la sécrétion des glandes digestives et du péristaltisme intestinal par frottement contre la paroi de la muqueuse intestinale.
Rôle hypoglycémiant  et, par conséquent, participation à la régulation du poids.
Réduction de l’absorption des toxiques et, grâce à leurs fibres, rôle protecteur en fixant et en éliminant des substances indésirables, voire cancérogènes, provenant du métabolisme.
• Hydratation du bol fécal.
Apport d’une sensation de satiété en remplissant l’estomac, ce qui permet d’éviter l’excès d’aliments glucido-lipidiques ou protéiniques.
Accélération du transit grâce aux fibres, d’où diminution du temps de contact entre la muqueuse intestinale et d’éventuels toxiques.

La cellulose des crudités permet d’assurer tout le long de l’intestin grêle une flore aérobie de fermentation. Les fibres recelant des glucides favorisent la présence de “bonnes bactéries” à partir de la deuxième partie de l’intestin grêle jusqu’au cæcum (fin de l’intestin grêle) où elles atteignent leur intensité maximale. Elles empêcheront ainsi la flore de putréfaction de se développer et de s’étendre, ce qui constitue une des principales sources des déséquilibres pathogènes de la flore intestinale. Le phénomène de putréfaction débute normalement à partir de la deuxième moitié du colon transverse et tout le long du colon descendant.

Quelle sont les bénéfices des crudités sur la flore intestinale ?

Les crudités permettent :

• de stimuler et de renforcer l’immunité locale et générale ;
• de faciliter la synthèse des vitamines dans l’intestin, notamment celles des
groupes B et K ;
• d’améliorer la digestion et l’assimilation des nutriments et minéraux ;
• de favoriser la digestion du lactose (sucre du lait que les intolérants ne
peuvent assimiler) ;
• d’éviter les ballonnements, les gaz intestinaux, les diarrhées et les constipations.

Quelles sont les précautions à prendre avec les crudités ?

Il est primordial de consommer quotidiennement des crudités légumes à chaque repas pour favoriser différents processus biochimiques indispensables à notre organisme. Les fruits crus aqueux (comme la pomme, la poire, l’orange et la mandarine) ne doivent pas être consommés pendant les repas, que ce soit au début ou à la fin, car leur association avec d’autres aliments (tels que les féculents ou les céréales) est source de problèmes digestifs à l’origine de ballonnements, de gaz, de diarrhées et d’autres troubles de la santé.

En ce qui concerne les fruits, les fruits aqueux de la catégorie fruits acides (citron, pamplemousse, orange,etc.) et dans une moindre mesure les fruits de la catégorie semi-acides (pomme, poire, cerise, abricot, etc.) font aussi partis des crudités à consommer de façon régulière, mais les fruits acides et semi acides doivent être consommés dans des proportions plus modérées que les autres fruits en tenant compte de son terrain organique pour éviter de favoriser une l’acidification.

Partager ce contenu