L'effet purgatif de l'huile ricin

L'effet purgatif de l'huile ricin

- Categories : Les experts

Irène Grosjean préconise les purges (voir cette vidéo) depuis plusieurs décennies, les purges étaient pratiquées de façon courante en prévention jusqu'au début du siècle et le vidal des pharmaciens de l'époque répertoriait d'ailleurs un grand nombre de substances purgatives. Cette pratique de santé, comme bien d'autres (jeûne, lavements, utilisation des plantes...) a ensuite sombré dans l'oubli et disparu progressivement des enseignements institutionnels et des ouvrages de référence officiels dans les années 1900 comme l'expliquent très bien Louis Fouché et Fabien Moine dans cette vidéo de présentation de "ReInfoSanté".

Pour notre part, nous réalisons de façon régulière en "entretien courant" des purges salines ou des purges huileuses. Une purge est à proprement parler un nettoyage interne.

Les purges salines permettent de traiter les déchets cristalloidaux et se pratiquent avec des sels de magnésium.

Les purges huileuses se réalisent avec de l'huile de ricin et vont nettoyer la lymphe et la sphère hépato biliaire. Le Dr Miguel Barthelery et Irène Grosjean l'abordent largement dans le stage en ligne "La vie en abondance"


Sarah Juhasz, ingénieure en génie biologique et naturopathe dans son excellent livre "
Ma bible des cures naturo" nous explique scientifiquement l'action de l'huile de ricin p228 :

Sarah Juhasz


"Le ricin (ricinus communis) est une plante de la famille de Euphorbiacées qui pousse principalement dans les régions tropicales, mais on la trouve aussi en France dans les régions ensoleillées. C'est une plante dont la période de floraison est l'été. Les petites fleurs sont d'aspect surprenant : en épis, suivies de capsules rouge éclatant, ovoïdes et couvertes de piquants. Elles contiennent de fort jolies graines renfermant un alcaloïde, la ricine, un agent toxique puissant. L’huile, faite à partir des graines (castor oil en anglais) par pressage, ne contient pas la ricine qui se trouve exclusivement dans l'endosperme des graines de ricin, elle n'est donc pas « toxique », comme le pensent la plupart des personnes. Celle-ci est utilisée en thérapeutique depuis des siècles, décrite pour la première fois dans le papyrus Ebers de l'Égypte ancienne il y a plus de 3 500 ans.

L’huile de ricin est unique par sa teneur élevée en acide ricinoléique (90%) qui, après ingestion orale, est métabolisé rapidement par des lipases et absorbé en quantité par l’intestin pour aller dans la lymphe et contribuer à son épuration. L’huile de ricin produit un fort effet laxatif utilisée en interne, et permet de déclencher sans risque le travail chez les femmes enceintes à terme, en activant les cellules des muscles lisses intestinaux et utérins via certains récepteurs. L’huile de ricin est d’ailleurs classée comme sûre et efficace pour une utilisation comme laxatif stimulant par la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis.

En plus de l’acide ricinoléique, l'HDR contiendrait des composés phénoliques dont les flavonoides, des acides aminés, des lerpènes, des phytostérols, etc. Ces composés confèrent à l’HDR des activités antidiabétiques, anti-inflammatoires, antimicrobiennes, antioxydantes, hépatoprotectrices, insecticides et cicatrisantes. Son utilisation est contre-indiquée chez la femme enceinte.

_________________________________________
Sources :
- "Ricinoleic acid : Current view of an ancient oil." Gaginella TS, Phillips SF. American Journal of Digestive Diseases. 1975;20:1171-1177. 
- "Castor oil induces taxation and utérus contraction via ricinoleic acid activating prostaglandin EP3 receptors. Tunaru S & al. Proc Natl Acad Sci USA. 2012 Jun 5;109(23):9179-84." 
- Toxicology and pharmacology of sodium ricinoleate. Burdock GA, Carabin IG, Griffiths JC. Food and Chemical Toxicology. 2006 Oct,44(10): 1689-98.

- « Castor oil for induction of labor in post-date pregnancies : A randomized controlled trial. » Gilad R,Hochner H

- « Castor oil induces laxation and utérus contraction via ricinoleic acid activating prostaglandin EP3 receptors. » Tunaru S & al. Proc Natl Acad Sci USA. 2012 Jun 5;109(23):9179-84.

- « Final report on the safety assessment of Ricinus Communis (Castor) Seed Oil, Hydrogenated Castor Oil, Glyceryl Ricinoleate, Glyceryl Ricinoleate SE, Ricinoleic Acid, Potassium Ricinoleate, Sodium Ricinoleate, Zinc Ricinoleate, Cetyl Ricinoleate, Ethyl Ricinoleate, Glycol Ricinoleate, Isopropyl Ricinoleate, Methyl Ricinoleate, and Octyldodecyl Ricinoleate. » International Journal of Toxicology. 2007;26 Suppl 3:31-77.

- « Review - Ricinus emmunis - Ethnomédicinal uses and pharmacological activities. » Marwat SK, Rehman F & al. Pakistan Journal of Pharmaceutical Sciences. 2017 Sep;30(5): 1815-1827.

Share this content