Yuka a besoin de vous !

Yuka a besoin de vous !

- Categories : Au coeur de la vie

L'application pour smartphone Yuka n’a qu’une vocation : aider les consommateurs à faire leurs courses en leur indiquant via un système de notation si un produit est bon ou mauvais pour la santé.

Depuis son lancement en 2017, il est possible de connaître d'un coup d'oeil la composition des produits transformés grâce à cette application bien pratique pour les personnes habituées à faire leurs courses dans les supermarchés.

Intermarché a par exemple en 2019 décidé de modifier 900 recettes, en faisant notamment la chasse aux additifs. C'est un premier pas vers le bio et le végétal...

Mais tout le monde n'apprécie pas ces empêcheurs de tourner en rond dans les milieux industriels :

- En mai 2021, Yuka a été condamné par le Tribunal de commerce de Paris suite à l'action intentée par la Fédération des industriels charcutiers traiteurs (FICT). Le jugement demandait aussi à Yuka de payer une amende de 20.000 euros pour dommages et intérêts, et à verser 10.000 euros au plaignant pour ses frais d'avocats.

- En septembre 2021, nouvelle victoire pour le camp des industriels. Le Tribunal de commerce d'Aix-en-Provence a donné raison au groupe ABC, spécialisé dans le jambon cuit, qui attaquait les fondateurs de l’appli en raison des termes choisis pour qualifier la charcuterie et le classement de ses additifs dans la catégorie « cancérigènes » et « génotoxiques ». Yuka a été condamné à verser une amende de 25.000 euros.

- Enfin dernier procès en date, le 24 septembre 2021 le Tribunal de commerce de Brive-la-Gaillarde requiert 20 000 euros de dommages et intérêts pour préjudice moral et réputationnel à la société le Mont de la Coste.

"Sur l’ensemble des trois procédures qui nous ont été intentées, Yuka a été condamnée à verser 95 000€, et a décidé de faire appel. 'Ce sont des procédures baillons, qui visent à nous faire mettre la clé sous la porte, mais notre volonté d’informer les consommateurs sur les dangers inhérents aux nitrites et de pousser les industriels à s’améliorer reste inchangée', affirme Julie Chapon, cofondatrice de Yuka. Ces procédures ont clairement pour objectif de mettre en difficulté Yuka, dont le modèle économique reste fragile. L’entreprise était tout juste à l’équilibre financier en 2020 avec un bénéfice net de moins de 20 000€"

Pour soutenir Yuca, rendez vous sur leur cagnotte citoyenne.

Share this content

Ajouter un commentaire