Traversée des pyrennées avec les graines germées - épisode 1

Traversée des pyrennées avec les graines germées - épisode 1

- Categories : Voyage

Je m’appelle Nicolas, je suis étudiant en Ostéopathie et en Naturopathie. 

J’ai toujours aimé la Nature, car elle me procure un incroyable sentiment de liberté, de simplicité, de retour à l’essence de la vie.

Je vais sur mes 28ans et je pars pour la traversée des Pyrénées soit 920km d’Hendaye à Banyuls-sur-mer, et ça en toute autonomie.

Dans les grandes randonnées comme je m’apprête à le faire, et surtout dans ma vie, la place qu’a la nourriture a toujours été centrale…

Grand fervent de l’autonomie, j’ai fais le choix d’avoir des produits de bases avec lesquels je peux cuisiner, tout en ayant l’aspect qualitatif d’un point de vue nutritionnel.

Dans mon cahier des charges je voulais donc m’éloigner du gluten (j’avais de la semoule de blé lors de mes précédents voyages)

Je voulais aussi augmenter ma part d’alimentation vivante. C’est là que j’ai trouvé sur le site de biovie des sacs pour faire germer les graines lors de voyages itinérants. Je les remercie d’ailleurs pour avoir accepté de me soutenir lors de ce projet.

Dans ma besace, j’ai donc comme produit de base:

-De la semoule de pois chiche (préparation plus rapide que le quinoa ou d’autres graines)

-Des sardines et autres petits poissons pour les protéines et surtout le bon gras

-Du bouillon de légumes lyophilisé(sans additif)

-Des flocons d’avoine

-Un mélange de fruits sec contenant des dattes fraîches, des noix du Brésil, du Durian déshydraté, des Jackfruits déshydratés.

-Des graines à faire germer (Haricot Mungo et Fenugrec)

En plus de ça je me fournirai en produits frais le long du chemin lorsque j’en aurais l’occasion.

L’idée c’est de faire un repas chaud par jour, le soir, et pendant la journée de manger principalement des fruits sec et des fruits.

A l’heure où j’écris ces mots je suis à la veille du départ. 

Comme tout grand périple qui se respecte, le sens y est primordial, et cette marche signifie beaucoup pour moi.

C’est une remise en question totale, sur ma façon de me nourrir par exemple car j’ai un rapport à la nourriture assez malsain avec des crises de boulimie qui viennent régulièrement, m’empêchant ainsi d’être régulier dans la façon de m’alimenter sainement.

Cette marche symbolise donc l’alignement de mes actions/habitudes avec ce que je pense: qui sont jusque là en contradiction.

J’ai envie de me débarrasser de cet incessant va-et-vient entre une alimentation saine et l’excès de malbouffe.

Et je trouve, par expérience, que la marche et le contact prolongée avec la Nature me permets  de m’éloigner des divertissements qui envahissent mon quotidien et de faire le silence pour laisser émerger de nouvelles choses, des réponses à des questions qui me tiennent à cœur.

Finalement c’est un merveilleux moyen de déconnexion, ou devrais-je dire de reconnexion.

Et quelle aventure, tant sur le plan physique que sur le plan psychique, dans laquelle je m’apprête à sauter !

J’ai hâte de vous en dire plus, à très vite,

Partager ce contenu