La naturopathie est elle morte ? par Eric Darche

La naturopathie est elle morte ? par Eric Darche

- Categories : Les experts

LA NATUROPATHIE EST-ELLE MORTE ?

Actuellement différentes personnes suggèrent que la naturopathie serait morte au prétexte qu'elle ne serait pas assez scientifique.

Ceci dit, une telle « déclaration » est intéressante car elle met l’accent sur le fait que certaines écoles de formations en naturopathie-hygiéniste, véhiculent des informations obsolètes, erronées ou floues.

A l’école ENHED (Ecole de Naturopathie et d’Hygiénisme Eric Darche) aucun concept proposé ne l’a été sans avoir été remis en cause si cela s'avère nécessaire.

Par exemple l’association protéine-féculents décriée par bien des courants naturopathiques est validé dans notre formation afin d’être en phase avec l’expérience et la réalité scientifique.

D’autre part, de nombreuses informations scientifiques récentes sont proposées dans notre formation. Par exemple, nous prenons le soin d’insister sur les différences fondamentales qu’il existe entre les molécules naturelles et synthétiques et mettons en garde les élèves naturopathes sur ce point crucial.

Ne pas faire le tri entre les compléments alimentaires qui proposent des molécules naturelles ou de synthèse, peut avoir des conséquences graves sur la santé des personnes qui les consomment.

Ceci n'est qu'un exemple des informations scientifiques importantes proposées à l'école ENHED.

A l’école ENHED, notre spécificité et d’avoir intégré dans la formation, des cours de nutrition-pathologies .

L’objectif de cette initiative est de répondre à la difficulté que ressentent différents « jeunes » naturopathes-hygiénistes, au moins au début de leur activité professionnelle, malgré l’étendue et la qualité des connaissances que proposent la majorité des écoles de naturopathie.

En effet dans la pratique, il n’est pas aisé pour un naturopathe-débutant, de maîtriser et d’avoir à l’esprit en temps réel, la souvenance de toutes les connaissances spécifiques et individualisées dont il aurait besoin pour optimiser ses conseils.

Pour répondre à cette difficulté qu’éprouvent différents naturopathe-hygiéniste au début de leur activité professionnelle ; à l’école ENHED, nous proposons à tous les élèves en fin de formation, différents cours sous forme de fiche, intitulé nutrition-pathologies .  

Pour cela nous avons dans un premier temps listé les grands thèmes des « troubles de santé » que l’on peut rencontrer dans l’exercice de ce métier. Par exemple les troubles articulaires, nerveux et mentaux, digestifs, gynécologiques, cardio-vasculaires, respiratoires et ORL, etc.

Ensuite pour chaque grand thème, il n’est pas question de passer en revue toutes les maladies qui leurs sont liées de près ou de loin, mais plutôt d’expliquer et de comprendre la genèse et les mécanismes communs qui lient tous ces troubles de santé, afin d’y répondre de manière holistique et globale.

Par exemple pour les maladies articulaires les causes possibles pourront être un terrain acide déminéralisé, des carences micro-nutritionnelles, des déséquilibres hormonaux, une accumulation cellulaire de toxiques et toxines diverses, etc.  Ensuite des conseils spécifiques, adaptés et individualisés, seront proposés pour corriger et rééquilibrer autant que possible ces différents « troubles ».

PS : N'oublions jamais que le naturopathe-hygiéniste ne soigne en aucun cas la maladie, mais par ses conseils, contribuent à ce que ses interlocuteurs optimisent tous les facteurs de santé, afin de contribuer à l’harmonie et à un bien-être réel et non factice. Dans un premier temps, il est impératif  de chercher la cause de la cause d'un trouble de santé et de les corriger autant que possible.

Dans un second temps, différents troubles de santé sont proposés pour chaque grand thème de maladie. Par exemple pour les troubles articulaires on aborde le cas de l’ostéoporose, des rhumatismes articulaires, des tendinites, etc.

Pour chaque trouble de santé, tel que l’ostéoporose par exemple, on va exactement comme cela se passe dans une consultation « réelle », proposer un réglage alimentaire individualisé en fonction du terrain « organique et biochimique » du consultant. Ensuite on proposera des conseils d’ordres nutritionnel, micro nutritionnel, mais aussi en phytothérapie, aromathérapie, gemmothérapie, etc. Tout cela associé à des conseils techniques en naturopathies ou encore en hygiène de vie, tels que l’usage d’enveloppement, de cataplasme, de bains, des diètes de jus de légumes adapté et individualisé, etc.

Tout cela représente un atout et une aide inestimable pour débuter dans l'exercice de la naturopathie et de l'hygiénisme.

 L’héritage précieux apporté par l’hygiénisme et la naturopathie, grâce à des décennies d’observations, ne devrait en aucun cas être sacrifié au nom d’une pseudo « science » mais au contraire conjugué à une science authentique et réelle pour le bien de tous.

 La naturopathie et l’hygiénisme débarrassé de certains de ses concepts erronés, flou ou obsolètes et associés à des connaissances scientifiques authentiques, pertinentes et récentes, représente une réponse puissante et de qualité à bien des « maux » de notre société. Toutes ces démarches, doivent être pratiqué « main dans la main » avec la médecine allopathique qui s’avère indispensable dans bien des cas.

 Donc contrairement à ce qu'affirment certaines personnes, la naturopathie n’est pas « morte » mais a en effet besoin d’être actualisée et amplifié avec des informations scientifiques récentes, ce qui est le cas dans l’école ENHED, le tout associé à différents savoir et connaissances spécifiques de la naturopathie et hygiénisme.

Partager ce contenu