Laissez nous un message, nous vous répondrons rapidement !


Désolé, nous ne sommes pas en ligne pour le moment !

Laissez nous un message, nous vous répondrons rapidement !
Les rôles de l'alimentation par Pascal Behar

Les rôles de l'alimentation par Pascal Behar

- Categories : Les experts

Rôle social

L’aliment symbole identité et de statut social, il peut conditionner aussi nos façon de manger et se pose souvent comme un symbole de pouvoir (politique et financier, du savoir faire ou du refus de se nourrir).

Manger ensemble favorise le contact social entre les individus, il permet de se rassembler autour d’une identité commune, (famille, amis, émigrant, écologiste, chasseur, végan, étudiant, sportif, etc.) ou d’événements (apéro, mariage, anniversaire, pique nique, réunion de famille ou de travail, etc.

C'est aussi autour d'une bonne table que la famille transmet ses valeurs et ses normes de génération en génération.

Manger ensemble permet d’apprendre les codes de société et d’entretenir les relations autour d'un verre ou d'un bon repas.

Rôle culturel et religieux

Chaque culture se manifeste à travers des habitudes et des traditions culinaires qui se différencient clairement. L’influence culturelle est présente dès la naissance et s’enrichit par la suite.

L'alimentation fait partie intégrante de notre culture, de nos origines, du pays d'où venons, Les convictions religieuses jouent également un rôle très important dans la manière dont nous nous alimentons. Plusieurs religions observent des règles spécifiques sur le plan de l'alimentation.

L’alimentation est un vecteur d’identité et de communication. Elle permet de marquer ses différence, partager avec autrui, s'inscrire dans un cadre social.

Rôle citoyen

Le choix de son alimentation a une implication direct sur les dégradations environnementales, l’exploitation des travailleurs et les dépense de santé liées à l’alimentation industrialisée.

Etre consomm’ateur c’est influer directement et positivement sur l’écologie, la solidarité envers les petits producteurs et autres exploités de l’alimentation, favoriser notre bien et lien santé social, diminuer les coût augmenter la qualité.

Et pour cela, une batterie de réflexions et gestes dans le parcours alimentaire comme consommer bio, local et de saison, réduire les protéine animal, acheter et manger en conscience (qu’est-ce que je mange, quels goût, ça vient d’où, qui a participé à la réalisation ?), organiser son anti-gaspi et ses déchets.

Rôle Nourrricier

Notre corps est comme une voiture, un véhicule de vie, composé d’organes (le cœur, le poumon, le foie, les os les muscles, le cerveau, etc.), chacun étant composés de milliers de molécules. Ces molécules sont en perpétuel renouvellement pour maintenir notre corps en bon état.

Ainsi, il perd tous les jours de tas de molécules: des protéines, des vitamines, des minéraux… Le premier rôle de l’alimentation est d’apporter à notre corps, tout ce qu’il perd chaque jour pour compenser ces pertes afin de maintenir un corps en bon état., pour la maintenir en bon état. Dans cette catégorie figurent tous les aliments mais plus particulièrement les protéines, les vitamines, les minéraux, les oligo-éléments.

Rôle Energétique

Ce rôle consiste à nous apporter de l’énergie. Nous avons à maintenir la température corporelle à 37°C, le cœur bat tout le temps, le poumon respire à chaque minutes, les intestins véhiculent et digèrent les aliments, les muscles bougent et se contractent pour nous emmener la où nous voulons aller… Pour cela, il nous faut de l’énergie, cette énergie s’évalue en calories. Si autrefois il nous fallait entre 3000 et 5000 kilocalories par jour pour couvrir nos besoins (travail dans les champs, lutter contre le froid l’hiver…), les besoins de l’homme moderne sont de l’ordre de 1500 à 2500 kilocalories. Dans cette catégorie figurent tous les aliments, mais plus particulièrement les glucides comme les féculents ou les fruits.

Rôle Hygiéniste

Les repas ponctuent notre quotidien; habitudes, rituels tellement évident que l'on n'y fait même plus attention ... et pourtant il sont l’architecture de notre vie, ils symbolisent aussi l'état et la qualité de notre hygiène de vie et surtout l’attention que nous lui portons.

Rôle Affectif

L’alimentation est le premier échange entre l’enfant et sa mère, la première inter-activité avec son environnement. S’alimenter représente et symbolise le lien à l’autre durant toute notre vie :marque d’affection et de reconnaissance, désir, partage, échange, etc. L’acte de manger est fortement lié à notre état émotionnel : émois, stress, réconfort, l’alimentation est un facteur important dans l’équilibre psychologique. La boulimie et l’anorexie étant les effets de souffrances émotionnelles.

Rôle Hédoniste

Manger est un plaisir et pour cela les recettes viennent combiner les aliments de base pour en faire de plats agréables. Selon les coutumes et les traditions, l’esprit créateur du cuisinier, l’œil, le nez, les papilles sont stimulés pour faire du repas un grand moment de plaisir.

Mais le repas est aussi un moment d’échange privilégié en famille et entre amis. Il n’y a pas de moments importants de la vie sans repas ou collations. Les aliments-plaisir participent à alimenter les rôle sociaux et affectifs.

Pascal travaille notre rapport à l’alimentation au travers de thèmes qui favorisent l’expression créative, collective et conviviale. Depuis 20 ans, il a animé plus de 2000 ateliers, stands et jeux culinaires, auprès de tous types de public avec en finalité l’exploration des liens qui unissent l’alimentation la culture et la santé, et cela en passant par divers biais: les aspects nutritionnels, les comportements alimentaires, les métiers de la production, de la transformation et de la distribution, les enjeux de santé, de solidarité ou ceux liés à environnement, et pour finalement se rendre à l’évidence que nous nous nourrissons bien plus de symboles que de nutriments.
Pascal Behard est l'inventeur du Bocup
Instagram

Share this content